Mame Thierno, le missionnaire digne de nom"/>

Mame Thierno, le missionnaire digne de nom

Mame Cheikh Ibrahima Faty MBACKE a donc acquis, au contact de son guide et maître, toutes les qualités requise pour jouer le grand rôle auquel il est appelé. Il a été, nous le savons, le bras droit, l’homme de confiance, le confident de l’incomparable Khadimou Rassoul. Il était d’une telle discrétion que nul n’a jamais réussi à percer le mystère des secrets que son maître lui a confiés.

D’ailleurs, encore de nos jours, l’idée de divulguer la teneur des nombreuses correspondances du Cheikh qu’il a laissées, n’effleure l’esprit d’aucun membre de sa famille.
C’est à lui que Serigne Touba, pendant sa période d’exil, a confié sa famille et sa communauté. Il aura par la suite, toutes les raisons de se féliciter d’avoir investi sa confiance en Mame Thierno.

JPEG - 5.1 ko

Avant même cet exil, Serigne Touba avait investi Mame Thierno d’une mission fondamentale : éduquer et former spirituellement les talibés. A cette fin, Ndâmal Darou avait fondé des daaras comme Gouye Ngoura, et Darou Marnane.

Citons quelques grands érudits formés à l’école de Borom Darou :
- Serigne Mouhamadou Moustapha MBACKE, premier Khalife de Serigne Touba.
- Serigne Mouhamadou Fadilou MBACKE, deuxième khalife du mouridisme et son ami, le grand maître Makhtar Bineta LÔ.
- Le savant Cheikh Momar SEYE, surnommé la lumière du Ndiambour.
- Ses frères Cheikh Balla Thioro MBACKE et Cheikh Mamadou MBACKE.
- Le grand maître Serigne Mor Rokhaya BOUSSO.

Les missions dont Cheikhoul Khadim le chargeait souvent étaient si sacrées aux yeux de Borom Darou qu’il était prêt à sacrifier sa propre vie pour les remplir. Ainsi, il aura plusieurs fois l’occasion de donner la pleine mesure de son courage physique, de son mépris du danger et surtout de sa soumission indescriptible à son maître et guide.

Un premier exemple, est la manière héroïque dont il remplit son ambassade auprès du Gouverneur de la Colonie du Sénégal à Saint Louis. En effet, Serigne Touba l’avait dépêché afin d’expliquer pourquoi il ne pouvait déférer immédiatement à la convocation que lui avait servi l’administration coloniale. A cette époque, il était considéré comme une folie téméraire de tenir tête au Blanc. Pourtant, c’est sans sourciller que Borom Darou transmit le message de Borom Touba à " Borom Ndar " avec un courage et une détermination tels que, celui ci en fut très impressionné.

Une autre fois, alors que le Cheikh était parti en exil, il eut à faire face à la volonté des autorités coloniale de disperser le village où il s’était installé avec la famille que son maître l’avait chargé de gérer pendant son absence. Faisant rempart de sa poitrine, il a refusé opiniâtrement d’obtempérer, car c’est là que Khadimou Rassoul lui avait commandé de l’attendre avec sa communauté. Cette fois encore, l’autorité coloniale, impressionnée, accepta de surseoir à l’opération.
Bien entendu, quelques temps après cet incident, il se résolut à mettre à l’abri la famille du Cheikh dont il était responsable, dans un autre site. Mais il n’y consentit que sous la pression des sages conseils des dignitaires de la communauté.

Ce courage si caractéristique de la personnalité de Mame Thierno n’était pas seulement physique. Il était aussi moral et spirituel. Cela s’est manifesté aussi bien dans ses pratiques cultuelles, sa foi, que dans son allégeance vis à vis de son guide spirituel. C’est avec un courage, un sens du devoir et des responsabilité au delà de toute expression qu’il a géré la famille et la communauté que Serigne Touba lui avait confiées. Jamais de plainte malgré les nombreuses difficultés qu’il avait à affronter pour pourvoir aux besoins de tout ce monde. D’une sérénité toujours égale, il a surmonté toutes les épreuves, sans négliger en rien, l’éducation et la formation des disciples et de la famille du Cheikh, car cela aussi était une consigne du maître.

GIF

COMMENTAIRES / CONTRIBUTIONS

Nom* :
Adresse mail * :
Url de votre site : http://
Sujet du message* :
Votre message* :
 

* Champs obligatoires


La Rédaction

Visitez la Galerie HIZBUT-TARQIYYAH



LES KHALIFES

logo article Cheikh Mouhammadou Moustapha MBACKE 1927-1945
logo article El Hadji Fadilou MBACKE (1945-1968)
logo article Serigne Abdoul Ahad MBACKE 1968-1989
logo article Serigne Abdoul Khadre MBACKE 1989-1990
logo article Serigne Saliou Mbacke
logo article Serigne El Hadj Mouhammadou Lamine Bara MBACKE (2007 2010)
logo article Serigne Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE 2010 - 2018
logo article Serigne Mountakha Mbacké
Complexe Hizbut Tarqiyyah sur la route de Belel Touba, Sénégal
Tel +221 33 975 10 29
Fax: +221 33 975 52 40
Email: info@htcom.sn