Historique de la fondation


Touba, une ville religieuse du couchant, le maghrib. Une ville du centre ouest du Sénégal appartenant au terroir traditionnel du Baol actuelle région de Diourbel. Touba, le sanctuaire du Mouridisme est situé à 196 km de Dakar la capitale.

Toubaest une ville de pèlerinage et un lieu de convergence des préoccupations spirituelles de plusieurs millions de personnes.

Ne datant que de 1888 (soit 1306 de l’hégire), cette ville qui draine chaque année une affluence de l’envergure de celle de la Mecque n’a pourtant qu’un peu plus d’un siècle depuis sa fondation par le Cheikh Al Akbar, Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927) plus connu sous le nom de Khadimou Rassoul le Serviteur du Prophète Muhammad « Salal lâhu caleyhi wa salam » (Paix et Salut de DIEU sur Lui).

Cheikh Ahmadou Bamba est le Célèbre Homme de DIEU qui, au début de la seconde moitié du XIXème siècle, a dominé l’histoire par sa Piété et par le retentissement de son action.

Cette ferveur hautement spirituelle lui a valu irréversiblement une affluence sans précédent des assoiffés de DIEU , une première dans l’histoire de nos contrées . C’est ainsi qu’il multiplia les retraites pour se soustraire du tumulte de ce bas-monde et des hommes afin de mieux se consacrer à DIEU.
Dans sa recherche ardente du TRES-HAUT, il fit preuve d’une résolution et d’une conséquence qui étonnèrent les administrateurs et les chefs locaux qui imposaient leur volonté aux populations.

D’ailleurs, pour échapper à tout ce qui pouvait le limiter dans son aspiration profonde à DIEU, il finit par entreprendre la recherche d’une terre de paix dans le dessein d’y adorer Son SEIGNEUR exclusivement.

C’est ainsi qu’il quitta Mbacké Kajoor en 1301 H. (1883) et s’installa à Mbacké Baol. Une fois dans cette localité, les foules affluèrent encore de partout . Il émigra de nouveau et fonda lui-même Dâru-s-Salâm en 1304 H (1886).
Partout où il s’installa, sa seule quête était la solitude pour de se consacrer à l’adoration du SEIGNEUR et se mettre au service du Prophète MOUHAMMAD RASÛLU-L-LÂH (Paix et Salut sur Lui).

C’est à ce stade de sa quête inlassable de solitude que notre SEIGNEUR, en QUI il a disposé sa destinée, lui indiqua un lieu et l’y conduisit. C’est ainsi que DIEU a toujours procédé dans Sa Mansuétude envers les vertueuses créatures qui cherchent une proximité avec Lui. Les propos que le Cheikh tint dès qu’il y arriva sont révélateurs
" Je rends Grâce à DIEU de m’avoir conduit vers un lieu (une terre) où il a annihilé mes obstacles "

La CITE BENITE DE TOUBA est ainsi fondée en l’an 1306 H soit 1888 ; elle est une terre de félicité et de paix qui porte les signes de DIEU.

TOUBA est donc une ville dont la pleine propriété lui revient de droit et de fait : un territoire jamais annexé, n’ayant jamais appartenu à l’un des royaumes traditionnels du Sénégal. A l’époque c’était une forêt jamais explorée, ni exploitée, car seuls les fauves y imposaient leur loi. Cheikh Ahmadou Bamba la défricha le plus proprement possible et lui donna le nom béni de Touba qui signifie Félicité en hommage au géant arbre paradisiaque du même nom. Il proclama ensuite avec assurance : «  DIEU l’a préservée  »

A propos de cet arbre le Cheikh rapporte dans son recueil "l’alliance en perles précieuses (Silkul Jawâhiri) :

"Ka’b al Ahbâr (Que Dieu soit satisfait de lui) a dit : "j’ai interrogé le Prophète à propos des arbres du Paradis, il répondit : "leurs branches ne sèchent pas ; leurs feuilles ne tombent pas. Ces arbres restent humides éternellement. Le plus grand d’entre eux est l’arbre qui porte le nom de Tûbâ (TOUBA) ; son tronc est fait de perles, ses branches sont de chrysolithe, et ses feuilles sont de soie légère. Dans le Paradis, il n’y a pas une chambre ou une coupole, si ce n’est qu’il y a une branche (de cet arbre) qui lui donne de l’ombre. L’arbre possède des fruits qui font envie à l’âme et font plaisir à regarder. On peut comparer cela au soleil dans le monde : son origine est dans le ciel et sa lumière peur parvenir à tous les lieux de la terre."



LES KHALIFES

logo article Cheikh Mouhammadou Moustapha MBACKE 1927-1945
logo article El Hadji Fadilou MBACKE (1945-1968)
logo article Serigne Abdoul Ahad MBACKE 1968-1989
logo article Serigne Abdoul Khadre MBACKE 1989-1990
logo article Serigne Saliou Mbacke
logo article Serigne El Hadj Mouhammadou Lamine Bara MBACKE (2007 2010)
logo article Serigne Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE Actuel Khalif
Complexe Hizbut Tarqiyyah sur la route de Belel Touba, Sénégal
Tel +221 33 975 10 29
Fax: +221 33 975 52 40
Email: info@htcom.sn