Touba la cité du Saint - Coran

Une cité de recueillement, une cité de crainte révérentielle de DIEU, une cité ou l’on sort des ténèbres pour entrer dans la lumière, une cité d’enseignement ; un centre académique voilà entre autres ce que le fondateur de la ville de Touba Cheikh Ahmadou Bamba voulait que sa cité devienne. Autant de qualifications largement suffisant pour édifier tout le monde que cette cité est en communion perpétuelle avec le SEIGNEUR.

FRANCAIS

Une cité qui baigne dans une atmosphère spirituelle dont les marques les plus visibles demeurent le nombre importants d’écoles et de centre d’enseignement avec le livre de DIEU comme priorité.

WOLOF

De la prime jeunesse jusqu’à l’âge de patriarches, il est facile de trouver partout à Touba des porteurs du coran capables de le réciter et de le calligraphier sans avoir besoin de le regarder. Ces élèves de nos jours font une partie du décor de la ville sainte. Ces enfants garçons ou filles ont fournit au mouridisme plusieurs exemplaires de corans calligraphiés chaque année.

Chaque matin on peut voir des disciples vaquant à leurs occupation le livre sacré à la main ou récitant de mémoire le saint Livre. Ils sont reconnaissables devant leur étale ou leur commerce tôt dans la matinée le mushaf en main et récitant les versets du Livre.

« Quiconque veut parvenir à proximité de DIEU doit lire le coran sans jamais l’abandonner » nous dit Cheikhoul Khadim dans « les itinéraires du paradis » Il dira également « attache toi à la lecture de ce livre ne serait ce que 3 hizibs par Jour ». La recommandation du cheikh est ferme : je le cite : « Tout aspirant qui se confie à moi doit lire constamment la meilleure révélation écrite »

Conformément à cette recommandation la lecture de la parole de DIEU constitue un des fondements des activités religieuses de la ville sainte. A la grande mosquée de Touba un aréopage de 28 lecteurs assurent quotidiennement la lecture à 4 reprises livre sacré. Cette institutionnalisation a fait tâche d’huile dans plusieurs autres mosquée et centres d’enseignement qui se livrent à cette activité sans aucun prétexte de dérogation.

Voilà une tradition bien ancrée à Touba et qui explique le nombre incalculable de lectures de la sainte vulgate en une seule journée voire une demi-journée de mobilisations soutenues pour une lecture collective sur recommandation du Khalife Général des mourides.

L’habitude s’est installée et a fait tâche d’huile car dans toutes les occasions de prière ou autres la lecture du coran y occupe un rôle irremplaçable.

Il ne pourrait en être autrement car le fondateur de la ville en avait fait son confident son docteur son trésor et son arme redouble dans les combats qu’il a mené mais également un confident et un allié sûr lors de ses déplacements loin des siens pour servir le maitre de la révélation par l’intermédiaire de celui qui a reçu la meilleure révélation Mouhammad Rassouloul Lah.


LE GROUPE HTCOM



LES KHALIFES

logo article Cheikh Mouhammadou Moustapha MBACKE 1927-1945
logo article El Hadji Fadilou MBACKE (1945-1968)
logo article Serigne Abdoul Ahad MBACKE 1968-1989
logo article Serigne Abdoul Khadre MBACKE 1989-1990
logo article Serigne Saliou Mbacke
logo article Serigne El Hadj Mouhammadou Lamine Bara MBACKE (2007 2010)
logo article Serigne Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE Actuel Khalif
Complexe Hizbut Tarqiyyah sur la route de Belel Touba, Sénégal
Tel +221 33 975 10 29
Fax: +221 33 975 52 40
Email: info@htcom.sn