Préparation du Grand Magal de Touba 2012 : le comité local de développement dresse sa feuille de route

Serigne Abdoul Ahad KA Pésident du conseil Rural de Touba

Serigne Ousmane MBACKE coordonnateur général du comité d’organisation du Magal

Serigne Cheikh Abdou MBACKE coordonnateur commission communication du comité d’organisation

Serigne Cheikh Bara MBACKE Maty Leye représentant le khalif Général des Mourides

Mr Samba Ndokh BA sous- préfet de l’arrondissement de Ndam

Le comité local de développement de l’arrondissement de Ndam s’est réuni le 29 septembre 2011 sous la direction du sous préfet pour déclencher l’acte 1 de la série de rencontre allant dans le sens de la préparation du Grand Magal de Touba 2012 par les autorités étatiques. Le comité d’organisation du Magal était fortement représenté par Serigne Ousmane MBACKE coordonnateur général conduisant une importante délégation au nom du président Serigne Bassirou Mbacké Abdoul Khadre .

Le khalife général des mourides Serigne Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE était représenté par son fils et membre du conseil rural Serigne Cheikh Bara Mbacké Maty Leye. Il faut également souligner la présence des chefs de service gouvernementaux, les notables et une délégation de conseils ruraux et des chefs de village sous la direction du Président du conseil rural Serigne Abdoul Ahad KA.

Après la lecture du Procès verbal de l’année dernière qui a servi de base de travail, l‘essentiel des points ont été passés en revue tout en réservant des réunions restreintes à des aspects comme
— La gestion des camions citernes
— La réception du foirail et du nouvel abattoir de Touba
— Le plan d’action sur l’assainissement etc...
Durant plus de 5 heures d’horloge, le sous préfet à abordé les thèmes essentiels comme
— La santé et l’hygiène
— L’assainissement
— L’électricité
— L’Inspection de la viande et des produits d’origine animales
— Hydraulique
— Sécurité
— Entretien des routes
— Transport
— Denrées alimentaires
— Prise en charge des enfants en situation difficile
— Poste
— Eaux et forêts
— Communication

Concernant la santé et l’hygiène, la demande est surtout relative à l’augmentation des moyens du service d’hygiène aussi bien en matériel, produits qu’en ressources humaines. Le retard du budget a été déploré ainsi que sa stagnation au chiffre de cent millions. Il qui n’a pas évolué depuis 6 ou 7 ans malgré le développement de la ville et l’envergure croissante du Magal.

Après avoir rappelé les dispositions particulières à prendre dans le cadre de la collecte de sang avec une implication des groupements de jeunes, de femmes et autres entités. Le PCR en a profité de la rencontre pour informer l’assistance de l’état d’avancement des travaux de l’hôpital de Sourah et la finition des poste de santé de l’Héliport et Guédé kaw .Les financements sont bouclés et l’appel d’offre lancé.

L’assainissement : les points discutés à cet effet sont relatifs à l’urgence de la réparation du vidoir qui est trop petit avec l’affluence des camions pour l’évènement. Pour une solution durable, le PCR a annoncé que le conseil rural a trouvé des partenaires américains qui sont disponibles pour financier le projet qui s’élève à 700 millions de FCA avec l’AGETIP comme conseiller technique. Il s’agit ici de trouver une solution définitive aux fosses septiques construites sur la voie publique et régler le problème des camions retenus pour les vidanges en veillant notamment à leur état.

La question du désencombrement de la voie publique est revenue plusieurs fois dans les interventions. Une telle mesure garantit la propreté de la ville dont les dépenses à l’approche du Magal sont estimées à plus de 20 millions sans compter la participation bénévole des disciples mourides. Sur ce point, le conseil rural a informé l’assistance des pourparlers engagés avec les charbonniers, les collecteurs d‘arachides, les vendeurs de bois de chauffe qui sont disposés à s’installer ailleurs pour libérer les artères principales de la ville.

L’électricité : le représentant de la Société Nationale d’Electricité (SENELEC) a rappelé l’importance de la ville et la disponibilité pour prendre en charge les branchements qui augmentent de façon exponentielle à l’approche du Magal de Touba. Il a été aussi question pour le conseil rural de demander des projets de grande envergure sur 10 ans par exemple compte tenu de ce que Touba représente sur la balance SENELEC en tant que 2ème ville après la capitale avec 66 000 abonnés

Inspection de la viande et des produits d’origine animale : Ici le problème des chiens errants se pose avance l’hivernage mais surtout la nécessité d’utiliser le nouveau abattoir et le foirail pour décongestionner la ville. De même cette stratégie permettra de résoudre le problème de la sécurité quant aux vols de bétail estimé à une douzaine de millions en 2010. De telles mesures sont les seules capables de garantir la santé des animaux et facilite le contrôle des produits dérivés. Pour le contrôle des denrées alimentaires le service du commerce sollicite un renfort des équipes de Diourbel et plus de moyens pour sillonner la ville de Touba et celle de MBACKE.

Hydraulique : Les intervenants des techniciens régionaux, du chef de la maintenance de Touba ainsi que des membres du comité initiative Eau de Touba (CIET) se résument à des recommandations prenant les formes d’un plan d’action qui pourra faciliter l’approvisionnement durant le Magal. Ce sont entre autres les recommandations suivantes :
— Eviter tous les travaux durs sur le réseau un mois avant le Magal pour éviter des fuites ou problème sur les branchements
— Mettre sur pied un stock suffisant de pompes et pièces de rechange pour sécuriser les forages que comptent la ville
— Renforcement des moyens du CIET et mise en place d’un stock suffisant de produits et pompes doseuses ainsi que le raccordement du forage F1 au réseau
— Relancer les travaux de construction d’un nouveau forage entièrement financé par le Khalife Général des Mourides pour un coût de 180 millions de FCFA
— Mettre sur pied une commission pour la gestion et la distribution des camions citernes.

Sécurité : Sur ce point, la police, la gendarmerie et les sapeurs pompiers ont laissé l’appréciation du nombre des hommes à l’état major. Cependant, ils ont dit leur disponibilité à appuyer le conseil rural dans les opérations de désencombrement de la voie publique , l’assistance des populations en cas d’inondations . L’essentiel du point souligné à cet effet est la promulgation à temps des arrêtés réglementant la circulation, les arrêts et le plan de circulation comme demandé par le commandant du corps urbain.

Une solution qui ne peut passer sous silence l’entretien des routes et le transport dont les acteurs se sont plaints des tracasseries avec les forces de l’ordre. Pour arrondir les angles, une rencontre spéciale est prévue sous la direction du sous préfet.

Prise en charge des enfants en situation difficile : vu le travail important qui a permis de remettre plus de 300 enfants à leurs parents durant le Magal, la structure sollicite davantage la collaboration de la communauté rurale.

La Poste quant à elle a assuré le CLD de la disponibilité des fonds à temps et en quantité suffisante. Quant aux Eaux et forêts, le représentant a exhorté l’assistance pour que les demandes parviennent à temps aux autorités compétentes tout en soulignant les zones ou la coupe du bois est interdite sur le territoire sénégalais.

La Communication a été le dernier point abordé par le représentant de la Société Nationale des Télécommunications (SONATEL) . Il a expliqué les dispositions prises à cet effet .Il a été interpellé par les journalistes sur la nécessité d’augmenter les espaces presse à travers la ville vu l’exigüité du seul centre disponible. Ils ont même interpellé le comité de préparation pour qu’il cherche du côté des autres opérateurs de téléphonie pour voir les possibilités qui peuvent se présenter.

La séance s’est terminée sur les prières de Serigne Cheikh Bara Maty Leye qui a remercié au nom du Khalif général des mourides tous les participants. Quant à Serigne Ousmane MBACKE coordonnateur Général représentant le président Serigne Cheikh Bassirou MBACKE, il a affiché sa disponibilité ainsi que celle de l’ensemble des membres des commissions pour répondre à toutes les sollicitations en vue de garantir un succès à l’événement. Rendez vous est pris pour la tenue d’une rencontre au niveau départemental dans les jours à venir


La rédaction de www.htcom.sn



LES KHALIFES

logo article Cheikh Mouhammadou Moustapha MBACKE 1927-1945
logo article El Hadji Fadilou MBACKE (1945-1968)
logo article Serigne Abdoul Ahad MBACKE 1968-1989
logo article Serigne Abdoul Khadre MBACKE 1989-1990
logo article Serigne Saliou Mbacke
logo article Serigne El Hadj Mouhammadou Lamine Bara MBACKE (2007 2010)
logo article Serigne Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE Actuel Khalif
Complexe Hizbut Tarqiyyah sur la route de Belel Touba, Sénégal
Tel +221 33 975 10 29
Fax: +221 33 975 52 40
Email: info@htcom.sn