Célébration du Magal de Mbacké Bary le dimanche 10 août 2014

Mbacké Bâry est un village se trouvant dans les limites de l’ancien royaume du Djoloff. Actuellement, c’est un village qui fait partie de la sous préfecture de Sagatta Djoloff, dans le département de Kébémer, dans la région de Louga.

Le sens d’un évènement

10 août 1895, (18 safar 1313) à l’aube à Mbacké Bary : jour mémorable marqué par le départ à l’aube de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Le décret divin arriva, et il reçu l’injonction de partir sans délai. Aussitôt sorti de la mosquée pour la prière de l’aube, il prit congé des siens.

Cheikh Mouhammadou Moustapha, son fils ainé ainsi que Cheikh Mouhammadou Fadel étaient présents. Il plaça sa main sur leurs têtes et déclara :’’ je vous confie à DIEU’’ ; il confia également la famille et les disciples à Cheikh Ibra Faty et partit. Il apaisa tous les parents et disciples en les informant qu’il allait en mission au service de son SEIGNEUR et sans aucun doute, il leur reviendra.
Il a d’ailleurs écrit que ce départ constitue la réalisation de tous ses vœux, et partant, il demanda aux siens de commémorer la date de son départ d’exil comme jour de d’action de grâce.

A Mbacké Bary, Dieu lui révéla la sagesse qu’il avait révélée au Prophète Mouhammad à pareille situation : « Prophète ! Rappelle-toi lorsque les infidèles machinèrent contre toi pour te capturer, pour te tuer ou t’exiler » S8 V30.

Le seul tord de Cheikh Ahmadou Bamba, a été d’être l’espoir d’un peuple qui avait soif de recouvrer son originalité et son être véritable, et qui voyait en lui l’autorité adéquate apte à lui servir de conscience morale et de référence publique suffisante. Cheikh Ahmadou Bamba a accepté de répondre à l’appel du dessein commun au moment où on notait la réserve et l’abstention totale.

Aperçu sur Mbacké Bâry

Mbacké Bâry est un village se trouvant dans les limites de l’ancien royaume du Djoloff. Actuellement, c’est un village qui fait partie de la sous préfecture de Sagatta Djoloff, dans le département de Linguère, dans la région de Louga. Il a été fondé par Mame Marame Mbacké, grand-père de Cheikh Ahmadou Bamba, qui le quitta pour fonder Mbacké Djoloff où il fut inhumé.

Après la signature du pacte de l’exil avec son Seigneur, le Cheikh reçu l’ordre de quitter TOUBA, car la ville est placée sous une protection inviolable. Tant qu’il y résidera, les épreuves ne pourront débuter. C’est ainsi qu’il alla s’installer à Mbacké Bâry en vue d’y attendre les épreuves. Il n’y resta que quatre mois, quand le décret divin arriva le 10 août 1895 (soit le 18 safar 1313h). Il quitta alors les siens pour aller répondre à la convocation du gouverneur.

Cheikh Mouhamadou Falilou MBACKE

A l’aube de ce jour avant de partir, il confia la garde de sa famille et des disciples à son frère et disciple, Serigne Ibra Faty, qui y demeura après le départ de son frère et maitre, quelques temps, avant de le quitter, sous l’exigence de l’administration coloniale qui voulait effacer tout souvenir du Cheikh. Le village fut ainsi abandonné.

Témoignage de Serigne Cheikh Diorel sur l’histique de Mbacké Bâry (vidéo)

C’est en 1964 que Cheikh Mouhamadou Falilou MBACKE, deuxième Khalife du Mouridisme, s’y rendra pour le réhabiliter. A cette occasion, il y creusa un puits, et y installa quelques disciples. Le préposé pour la sauvegarde du village est Serigne Cheikh Thioro Mbacké, fils de Serigne Cheikh Absa, fils de Mame Mor Anta Sally. C’est lui qui y demeura jusqu’à son rappel à DIEU en l’an 2000.

Son fils, Serigne Cheikh Diorel MBACKE, est l’actuel chef du village qui bénéficie d’une organisation très remarquable. La résidence où le Cheikh a séjourné avant son départ en exil, les lieux où il a tenu ses dernières recommandations sont bien entretenus ; la Mosquée Khadimou Rassoul se dresse majestueusement dans le village. Une école coranique y est implantée sous la direction d’un des frères du chef du village. Il faut ajouter pour terminer, que le village bénéficie également d’une bonne électrification.

Pour se rendre à Mbacké Bâry, le visiteur en partance de TOUBA emprunte la route dite de Djoloff, et traverse successivement d’importants villages dont l’un des premiers est Ndindy, fondé par El hadji Fallou MBACKE deuxième Khalife du Mouridisme. Sur cette même route de Djoloff, on traverse Darou Minam, Kadd Balodji, Wadéne, Wandé, Darma, Déali, Touba Boustane (village fondé par Cheikh Abdou Khadre MBACKE), Wellou Mbell, Mbacké Djoloff, Khatali, Sagatta Djioloff, Thiare, Keur Demba Niani pour enfin arriver à Mbacké Bâry distant de TOUBA de près de 60 kilomètres.


La rédaction de HTCOM



LES KHALIFES

logo article Cheikh Mouhammadou Moustapha MBACKE 1927-1945
logo article El Hadji Fadilou MBACKE (1945-1968)
logo article Serigne Abdoul Ahad MBACKE 1968-1989
logo article Serigne Abdoul Khadre MBACKE 1989-1990
logo article Serigne Saliou Mbacke
logo article Serigne El Hadj Mouhammadou Lamine Bara MBACKE (2007 2010)
logo article Serigne Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE Actuel Khalif
Complexe Hizbut Tarqiyyah sur la route de Belel Touba, Sénégal
Tel +221 33 975 10 29
Fax: +221 33 975 52 40
Email: info@htcom.sn