Fête de la rupture du Jeûne


Fête de la rupture du Jeûne

La règlementation sur la célébration de l’office

La prière des deux fêtes est une pratique traditionnelle, mais elle n’est pas obligatoire pour la femme, l’esclave et celui qui est en voyage. Elle doit se tenir dans une place publique et non à l’interieur d’une mosquée et ce, partout où on la célèbre sauf à la Mecque où il est permis de le célébrer à l’intérieure de la Mosquée Sacrée. Il n’est pas permis de la célébrer deux fois dans un même lieu d’habitation (ville ou village).

Toutefois si la place prèvue pour la prière est trop petite pour contenir tout le monde, dans ce cas précis il est possible de choisir plusieurs lieux de prière ou bien qu’une partie célèbre la prière puis cède la place à l’autre partie.

L’heure de la célébration des deux fêtes va du lever du soleil jusqu’ à l’heure retenue pour la prière du midi (Zhuhr).

Si l’heure de la prière du midi arrive elle est considérée comme manquée et ne peut être rappelée.

Elle comprend deux rakkas sans l’appel à la prière (adhân) ni l’appel renouvelé à la prière (iqâm.)

La première rakka est composée de sept takbîrs (Allâhu Akbar) dont le takbîr de sacralisation (le premier) en fait partie.

La deuxième est composée de six takbîrs parmi lesquels on compte le takbîr du relèvement. Parmi l’ensemble des takbîrs cités dans les deux rakkas seul le takbîr de sacralisation (le premier) s’accompagne de la levée des mains (jusqu’aux épaules ). En cas d’oubli du premier takbîr on doit le faire et reprendre les sourates récitées tant que l’imam n’a pas fait la génuflexion (rukuc) au cas où il l’aurait fait qu’il laisse le takbîr et exécute le qabla salam (c’est -à- dire la prosternation après le salut final).

Les pratiques recommandées le jour de la fête

Il est méritoire pour l’imam de réciter dans la première rakka la Fatiha et la sourate (Al Aclâ) LE TRES HAUT (S 87) et dans la deuxième la Fatiha et la sourate (Ash-shamsi) Le Soleil (S 91) .

On prononce aussi après la prière deux sermons (khutba) dont on intercale une position assise entre les deux. Dans chaque sermon des takbîrs sont prononcés (Allâhu Akbar), mais leur nombre est indéterminé.

Il est aussi recommandé à l’Imam qu’il s’entretienne durant ou après le sermon avec l’assistance sur des questions les concernant particulièrement, sur des sujets relatifs aux jours de la prière qu’il s’agisse de la fête de la rupture du jeune (Aïd el fitr) ou (Aïd El kabîr).



Quelques pratiques méritoires relatives aux deux fêtes.

- Le fait de se laver avant d’aller à la prière de préférence après l’aube.

- De se parfumer, de porter de beaux habits et d’entretenir ses cheveux.

- De marcher, c’est-à- dire de ne pas prendre un moyen de transport sauf si la distance est importante.


- De ne pas emprunter le même chemin à l’aller et au retour.

- De manger avant d’effectuer la prière est considéré méritoire pour la fête de la Rupture (cidul Fitr ) ; par contre pour la fête du Sacrifice « cidul Adhâ », on recommande de jeuner le matin.

. Au retour de la prière après le sacrifice, rompre le jeûne par un morceau de foi de l’animal sacrifié.
- Mentionner le nom de Dieu en cours de route et au moment de l’attente précédent la venue de l’Imam. La meilleure formule de mention du nom de Dieu est alors Allâhu Akbar.

----

Sermon intégral fait par Cheikhoul Khadîm à l’occasion des deux fêtes Télécharger
le document en arabe

Je cherche auprès de DIEU une protection contre les malices de satan le Lapidé.

"...je la mets sous ta protection, ainsi que sa progéniture, contre la séduction de SATAN le Lapidé " (S3 V36)

"Seigneur je me mets sous Ta protection contre les coups d’aiguillon des démons et je me mets, Seigneur ! sous Ta protection, afin qu’ils (les démons) ne soient jamais présents en moi "( S3 V98)

Au nom de DIEU, le Clément, le Miséricordieux

Que le salut et la Paix de DIEU (Le TRES-HAUT) soient sur notre Seigneur et Maître Mouhammad ainsi que sur sa noble famille et ses vertueux compagnons.

Au nom de DIEU, le Clément, le Miséricordieux

Louanges à DIEU, Maître des mondes. Que la Paix et le salut soient sur le Guide, l’Intègre en l’occurrence notre Seigneur et Maître Mouhammad l’Inflexible (Al Makîn), ainsi que sur sa famille et sur ses compagnons pourvus d’agrément et de constance.



Après cela, ce jour est certes un jour de fête à l’honneur de tout croyant, obéissant, vertueux et bienheureux. En ce jour, rendez grâce à DIEU - qu’Il soit Béni et Exalté - car la célébration de ce jour fait la joie du Prophète et de ceux qui le prennent pour exemple - que le Salut et la Paix de DIEU soit sur sa famille sur ses compagnons et sur quiconque suit ses traces. Je vous en exhorte en la circonstance et après celle-ci aussi au respect strict de ce qui a été préconisé pour vous comme haute suggestion, dogmes (principes religieux), paroles et actes pour la face de DIEU celui la qui dirige dans le droit chemin.

Je vous mets en garde en ces circonstances et après celle-ci aussi, contre l’accomplissement d’actes qui ne sont pas considérés pour vous comme pratiques cultuelles et traditions louables.

Quant à ce que DIEU - qu’il soit Béni et Exalté - considère comme meilleur pour vous c’est ce qui réunit tous les aspects du bonheur. Certes le bonheur revient à celui qui ne se détourne qu’à ce qui est dirigé exclusivement vers son Seigneur, s’attachant strictement à ce qui lui est préconisé par celui qui purifie son coeur. Et malheur à celui qui se laisse entraîner par Satan vers l’assouvissement de ses caprices, car celui-là se voue à ce qui lui engendre déchéance et avilissement.

Dieu - qu’Il soit Béni et éxalté - dit :

"Toute recommendation que le messager vous apporte, observez -la" (S59 V7).

Il dit également - qu’il soit Bénit et Exalté - :

Celui qui accomplit une parcelle de bien s’en réjouira" (S99 V7).

Bonheur donc à celui qui s’en tient scrupuleusement à toute recommandation que le Messager lui a apportée que les deux prières de celui qui exauce les voeux soit sur lui, sur sa famille sur ses compagnons ainsi que sur celui qui intensifie sa persévérance au bien et non vers la négligence et la nuisance. Malheur à celui qui n’observe pas toute pescription que le Selectionné (AL Muntaqâ) lui a apportée - que les prières de Celui qui confère l’élection soient sur lui, sur sa famille et sur ses compagnons.

Je vous exhorte également ô vous mes frères par la Face de Celui qui m’a préservé de ceux qui sont atteints de jalousie et de haine, de ne jamais vous écarter de ce qui est une quintescence pour vous, car s’en départir vous attire le chagrin et la disgrâce.

Je vous interdis formellement l’accomplissement de tout acte dont vous n’êtes pas certains de l’excellence, car celà détourne vers d’autres que vous le bienfait, l’agrément et la rétribution. Ne briguez l’honorabilité que par crainte de Dieu, car l’honorabilité c’est en vérité la piété. Ne recherchez point l’autorité si ce n’est auprès de Celui dont la puissance est inaccessible, Celui- là qui élève en dignité par la grâce de Son Serviteur, Son prophète, son Envoyé, le plus honoré.

Quiconque se détourne de Dieu - qu’il soit Béni et Exalté - vers un autre que lui Dieu l’abandonnera à la gouverne de son âme charnelle et de sa passion profane.

Et quiconque se détourne vers Dieu - qu’il soit Béni et Exalté - sous la direction d’un guide spirituel Dieu lui réalisera ses aspirations en bienfaits.

Ô hommes ! adorez votre Seigneur (S2 V21).

Crains Dieu où que tu sois.

"Celui qui croît en Dieu et au jour du jugement doit tenir des propos bienséants ou se taire."

L’envoyé de Dieu - que la paix, le salut et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, sur sa famille et sur ses compagnons -m’a révélé que quiconque parmi sa communauté se repent avant sa mort, il intercédera en sa faveur auprès de Celui qui l’a fait mourrir.

Quant à celui qui ne se repent pas parmi ceux de sa communauté, d’un repentir sincère, certes le sermonneur le lui avait pourtant recommandé.

" Seigneur ! ne fait point dévoyer nos coeurs ,après nous avoir bien guidés et accorde nous auprès de Toi la Miséricorde Divine, assurément tu es le POURVOYEUR GENEREUX " (S3V8)".

"Seigneur ! donne nous l’ absolution de même qu’à ceux-là, nos frères qui nous ont précédés dans la foi. N’accorde pas une place dans nos coeurs à la haine dirigée contre ceux qui croient ; en vérité Tu es plein de Mansuétude et infinément Miséricordieux" (S59 V10).

Louange à Dieu ! qui a fait de ce jour de fête, un jour de largesse, de réjouissance et de délivrance -Paix et Salut sur celui qui nous a fait sortir des ténèbres de l’ ignorance, du pêché d’association, de l’ hypocrisie, du dénuement en l’occurence Notre Seigneur et Maître Mouhammad, sur sa famille, sur ses compagnons très conformistes et sur quiconque les aura suivis dans la bienfaisance à travers tous les horizons. Après celà, ce jour est un jour plein de bénédiction à l ’occasion duquel nous avons obtenu des bienfaits dont l’exclusivité nous revient .

Par conséquent, célébrez la louange de Dieu - qu’il soit Béni et Exalté - pour les bienfaits accordés en cette circontance par la grâce du Sélectionné ( Al Muntaqâ ) sur lui Ses deux prières ainsi que sur tous ceux qui suivent ses traces.

En vérité, ce jour est une occasion de manger et de boire et d’affranchissement par la bonté de Celui qui a séparé la masse qui était (jadis) compacte des cieux et des terres.

Quiconque rend grâce à Dieu- qu’ il soit Béni et Exalté - en ce jour, sera comblé de tout ce qu’il convoite en bienfaits.

En ce jour sollicitez auprès de Dieu (qu’il soit Béni et Exalté - Ses bienfaits, ainsi - qu’il soit Béni et Exalté - Il détournera ses épreuves vers d’autres que vous .

En ce jour repentez vous auprès de lui - qu’ Il soit Béni et Exalté - de tous les péchés ainsi, Il vous absoudra et détournera vers d’autres que vous les personnes abusées .

Par conséquent, tournez vous vers votre Seigneur par le livre sacré (Coran), par la Tradition Prophétique et par le consensus des savants, ainsi Dieu - qu’ Il soit Béni et Exalté - détournera de vous ceux qui refusent de vous y rejoindre et ce, par la grâce de la vedette des guerres exterminatrices de capitulards - Paix et Salut sur Lui, sur sa Famille et sur ses Compagnons.

"Louange à Dieu qui nous a guidés à ceci ; alors que nous ne serions pas dans la bonne voie si Dieu ne nous eut point guidés" (S7 V43)



Louange à Dieu le Maître des mondes

"Louange à Dieu qui ne s’est jamais attribué d’enfant, qui n’a jamais eu d’associé dans le règne, qui n’a jamais eu de défenseur pour cause de faiblesse "( S17 V111).

Combien glorieux est Ton Seigneur, Seigneur de la Toute Puissance, se dérobant de ce qu’ils imaginent - Paix sur les Envoyés - Louange à Dieu, Maître des mondes. "

 

 


LES KHALIFES

logo article Cheikh Mouhammadou Moustapha MBACKE 1927-1945
logo article El Hadji Fadilou MBACKE (1945-1968)
logo article Serigne Abdoul Ahad MBACKE 1968-1989
logo article Serigne Abdoul Khadre MBACKE 1989-1990
logo article Serigne Saliou Mbacke
logo article Serigne El Hadj Mouhammadou Lamine Bara MBACKE (2007 2010)
logo article Serigne Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE Actuel Khalif
Complexe Hizbut Tarqiyyah sur la route de Belel Touba, Sénégal
Tel +221 33 975 10 29
Fax: +221 33 975 52 40
Email: info@htcom.sn